En juillet 2023 j’embarque pour un voyage Ă  vĂ©lo en solo et en autonomie pour atteindre le Cap Nord depuis la pointe des Ăźles Lofoten. DĂ©couvre mon rĂ©cit, mon itinĂ©raire et mon matĂ©riel ci-dessous ! 

20 jours de voyage solo en vĂ©lo gravel Ă  travers le Nord de la NorvĂšge. 🇳🇮
Une expĂ©rience magnifique vĂ©cue avec moi mĂȘme Ă  mon rythme et qu’est ce que ça fait du bien. Une belle rencontre avec Estelle Peretto 😂 Une connection profonde avec cette nature et cette montagne. Des moments difficiles un peu mais surtout ces moments oĂč j’étais pleinement dans le moment prĂ©sent qui font du bien.

Clique sur lecture pour voir mon voyage en 1 minute !

ArĂȘches âžĄïž Å : prĂ©paration Ă  ralentir.

Je prends l’avions Ă  Lyon direction Oslo. Pour l’organisation j’ai Ă©tĂ© chercher un carton Ă  vĂ©lo dans un magasin de sport, j’ai dĂ©montĂ© mon vĂ©lo et placĂ© toutes les sacoches Ă  l’intĂ©rieur. J’ai simplement avec moi un petit sac lĂ©ger avec mes papiers en sac cabine et mon vĂ©lo bien protĂ©gĂ© ira en soute. Retrouve la liste de tout le matĂ©riel que j’ai pris avec moi un peu plus dans dans l’article.

À Olso je prends 1 heure pour remonter tout mon vĂ©lo et accrocher mes sacoches Ă  nouveau sur mon vĂ©lo. Je prends ensuite le train pendant 7 heures pour arriver Ă  Trondheim. Attention Ă  bien penser Ă  rĂ©server la place pour le vĂ©lo dans le train qui coĂ»te un peu plus cher. Je n’avais pas rĂ©servĂ© et je n’ai pas pu embarquer dans le train prĂ©vu car il n’y avait plus de place disponible pour accrocher mon vĂ©lo.

ArrivĂ©e Ă  Trondheim j’en profite pour faire le tour de cette belle ville en vĂ©lo. Je suis directement immergĂ©e dans l’ambiance norvĂ©gienne. Je vĂ©rifie que tout est ok avec mon vĂ©lo et je commence Ă  faire tourner les jambes. Je me rends compte que le voyage seule commence. J’ai la chance d’avoir un super coucher de soleil sur les maisons norvĂ©giennes comme pour me donner un petit clin d’oeil que tout va bien se passer pour la suite.

Depuis Trondheim je reprends le train de nuit direction BodĂž pendant 10 heures. Je n’ai pas pris de couchette miasme dors bien. Je suis contente de commencer en train et j’aurais aimĂ© mĂȘme ne pas prendre l’avion depuis Lyon. je me dis que pour une prochaine fois, j’organiserais tout en train. Voyager en train c’est plus lent et j’adore cette maniĂšre au dĂ©but de mon voyage qui me fait ralentir petit Ă  petit. En premier l’avion trĂšs rapide, puis le train et bientĂŽt en vĂ©lo. Je ralentis en douceur.

Je continue avec 3h00 de ferry oĂč j’ai en ligne de mire les fameuses Lofoten, point de dĂ©part de mon voyage Ă  vĂ©lo. J’en profite pour manger quelques cochonneries norvĂ©giennes Kviks lunsj (le kitkat norvĂ©gien). Le long voyage pour y arriver est terminĂ©, le reste va se faire Ă  l’huile de genoux maintenant. Je suis hyper excitĂ©e et en mĂȘme temps j’ai peur pour ce qui m’attend ensuite.

Å âžĄïž Andenes : traversĂ©e des Lofoten

AprĂšs 17heures de train d’Oslo Ă  BodĂž et 3h30 de ferry jusqu’à Moskenes me voila arrivĂ©e dans les Lofoten.  C’est donc maintenant que peux commencer mon trip Ă  vĂ©lo de la pointe des Lofoten jusqu’au Cap Nord ! Je suis beaucoup trop excitĂ©e đŸ€© Je plante ma tente avec un collĂšgue rencontrĂ© sur la route et nous dĂ©cidons de partir pour une super randonnĂ©e de nuit pour avoir les belles lumiĂšres. J’observe pendant un long moment ce soleil de minuit en haut de la montagne de Reinebringen. Pendant tout mon voyage, Ă  cette pĂ©riode je n’aurais pas de nuit sombre. Il fera jour toute la journĂ©e pendant 24 heures.

À peine arrivĂ©e dans les Lofoten, je profite des conditions magnifiques pour me faire une journĂ©e de 30 heures non stop sans dormir ! 😛 Je suis juste trop excitĂ©e par le dĂ©but du voyage et par ces lumiĂšres incroyables. 😂 đŸ‘‰đŸŒ TOTAL : 

🚮 Å – Haukland beach – 90km

Â đŸƒâ€â™€ïžDeux randonnĂ©es magnifiques : Reinebringen + Ryten – 1300d +

Repos forcĂ© maintenant dans la tente sous la pluie. 🙈 De toute façon Ă  ce rythme je vais pas tenir bien longtemps

DĂ©part pour rejoindre Henningsvaer oĂč je dois retrouver mon amie Kaja rencontrĂ©e pendant l’hiver en ski trip ici. Juste avant d’arriver au village je m’arrĂȘte sur la route pour une magnifique randonnĂ©e avec une vue incroyable. Ici je vois bien qu’il faut profiter du beau temps quand il est lĂ . En peu de temps le mauvais arrive. Kaja est un vraie amour et elle me propose de dormir chez elle. Nous passons un bon moment ensemble et c’est dur de repartir le lendemain.

S’en suit la montĂ©e jusqu’Ă  Andenes avec de trĂšs belles nuits en solo dans des coins trĂšs sympas. La douche dans les lacs et le vent de face dans la tĂȘte qui rend l’arrivĂ©e Ă  Andenes trĂšs difficile. La motivation est toujours lĂ , physiquement et mentalement je suis bien. Je commence Ă  voir arriver les sensations de solitudes car je passe deux jours sans parler Ă  personne. Je traverse les Ăźles en 4 jours et je roule presque exclusivement de nuit (mĂȘme s’il fait grand jour Ă  ce moment) pour Ă©viter le traffic et avoir de belles lumiĂšres. 

Gryllefjord âžĄïž Botnhamn : l'Ăźle de Senja

Je prends le ferry Ă  Andenes pour traverser Ă  Gryllefjord et commencer la traversĂ©e de l’Ăźle de Senja en vĂ©lo. Les Lofoten c’Ă©tait globalement plat et une bonne mise en jambes. Ici je commence Ă  avoir quelques petits cols que j’adore. Je plante ma tente Ă  Skaland et je pars faire la randonnĂ©e Husfjell que j’adore. J’y Ă©tais allĂ©e en mode winter en ski de randonnĂ©e. Je choisi toujours minuit pour arriver en haut de mes randonnĂ©es et profiter du lever/coucher de soleil. Je descends et me recouche ensuite.

Le lendemain c’est la journĂ©e infernale des tunnels. Parfois, il y a un panneau avec un bouton Ă  presser pour signaler qu’il y a un vĂ©lo dans le tunnel. Pour ma part, je n’Ă©tais pas assez visible pendant tout le trip. J’aurais dĂ» avoir plus de lumiĂšre. J’ai trouvĂ© que c’Ă©tait une sacrĂ©e expĂ©rience ces tunnels, j’Ă©tais toujours hyper stressĂ©e. Il faut s’habiller avant d’entrer car il fait hyper froid, humide et noir. Des passages de l’ombre Ă  la lumiĂšre dans des moments de solitude qui font beaucoup rĂ©flĂ©chir. Jusqu’Ă  lĂ , j’ai beaucoup de chance avec le temps donc j’en profite Ă  fond ! Je prends le ferry Ă  Botnhamn direction TromsĂž avec toujours une petite waffle 😉

Brensholmen âžĄïž Lyngseidet : les Alpes de Lyngen

J’arrive Ă  Brensholmen et je prends le cap sur mon coup de coeur : SummarĂžy. C’est un petit paradis oĂč je plante ma tente et je profite de lumiĂšre incroyable sur la mer de NorvĂšge. Toujours difficile de s’endormir avec la luminositĂ© et je passe la tĂȘte toute les deux minutes pour regarder les couleurs. Puis Ă  un moment je me lĂšve et je me sens motivĂ©e pour un bain de minuit toute nue. Je vis un moment incroyable et trĂšs Ă©mouvant oĂč je plonge littĂ©ralement mon corps nu dans de l’or. Un instant gravĂ© dans mon coeur Ă  jamais. La solitude se fait quand mĂȘme bien sentir, je ne croise pas beaucoup de voyageurs et j’ai une intention forte d’ĂȘtre seule et de vivre cela en solo.

ArrivĂ©e Ă  TromsĂž oĂč j’en profite pour prendre une nuit dans un hostel. Mon vĂ©lo a un petit problĂšme de dĂ©railleur depuis le dĂ©but surement liĂ© au transport dans l’avion et je n’arrive rien Ă  faire. Je trouve des voyageurs qui m’aident, je profite d’un bon repas au restaurant et je vais me faire un sauna flottant (pust.io) sur le port. Je monte en randonnĂ©e au Fjellheisen pour admirer la vue et voir du haut ma route pour le lendemain.

DĂ©part de TromsĂž pour une grosse Ă©tape. Je ne prends pas l’itinĂ©raire le plus court car j’ai repĂ©rĂ© la randonnĂ©e pour monter voir de magnifiques glaciers Ă  Steindalsbreen. Je pars donc planter ma tente au dĂ©part de la randonnĂ©e et comme Ă  mon habitude je me couche tĂŽt pour partir faire la randonnĂ©e dans la nuit (je vous rappelle qu’Ă  cette Ă©poque il fait toujours jour) pour ĂȘtre seule au monde. Mission rĂ©ussie, encore une fois je plonge mon corps nu dans cette eau divine et je vis un grand moment de connexion avec ces glaciers si Ă©phĂ©mĂšres. 

Le lendemain, je pars pour un petit trĂ©sor en faisant Ă  nouveau un gros dĂ©tour. Mais je sais que j’ai le temps et surtout je ne m’attendais pas Ă  avancer aussi vite. Je suis trĂšs en avance sur mon programme. Je pars donc pour Russelv pour aller dormir dans un phare trĂšs particulier. Je n’aime toujours pas les tunnels 😄 Je prends une piste en gravel et je dois cacher ensuite mon vĂ©lo pour finir Ă  pieds. Je passe une nuit hors du temps, toujours fasse Ă  moi mĂȘme. La solitude commence Ă  peser un peu mais je sais que je dois personnellement passer par lĂ . C’est l’objectif mĂȘme de se voyage, me retrouver profondĂ©ment face Ă  moi mĂȘme. Ici et sans rĂ©seau, je ne peux plus fuir face Ă  moi-mĂȘme. Retour par la mĂȘme route jusqu’Ă  Lyngseidet pour prendre le ferry.

Olderdalen âžĄïž Alta

Je repars pour les Alpes de Lyngen en direction d’Alta. Je loue une petite cabine Ă  8€ la nuit juste Ă  la sortie du ferry car ça fait toujours du bien de retrouver un bon lit parfois. Surtout aprĂšs une journĂ©e galĂšre niveau mĂ©canique. Le jour suivant je pars pour la randonnĂ©e Storhaugen et je dors dans une cabine vraiment trĂšs belle en laissant mon vĂ©lo plus bas. Je passe des moments vraiment difficiles oĂč je pleure beaucoup Ă  ce stade. Toujours hyper contente d’expĂ©rimenter cela. je ne croise toujours pas grand monde et cela rend mon expĂ©rience plus intense.

Je dĂ©cide d’aller sur l’Ăźle d’UlĂžya qui avait Ă©tĂ© un coup de coeur pour moi en hiver. Je m’organise donc avec les ferry et j’arrive sur place mais le temps n’est pas au rendez-vous. Je fais une randonnĂ©e pour apercevoir quand mĂȘme une jolie vue. Je ne peux pas trop me plaindre car je n’ai pas trop de pluie et surtout j’ai eu beaucoup de chance depuis mon dĂ©part et je le sais. Je reprends donc les ferry dans l’autre sens.

Cap sur Alta ! De bons cols Ă  passer, de la belles lumiĂšres et les premiers rennes rencontrĂ©s. On sent l’ambiance du Nord qui s’installe petit Ă  petit. Je profite de chaque moment sur mon vĂ©lo, je suis complĂštement dans le moment prĂ©sent. je dĂ©vore chaque moment avec les yeux grands ouverts en Ă©tant toujours trĂšs confiante pour la suite. J’ai pris mes habitudes maintenant, je roule bien, mĂȘme toujours de mieux en mieux. Je suis trĂšs light et les gens que je croise hallucinent de savoir que je voyage avec ma tente et tout le matĂ©riel dans mes petites sacoches.

Alta âžĄïž Cap Nord : l'arrivĂ©e !

DĂ©part d’Alta pour atteindre Olderfjord avec une trĂšs belle route, plus beaucoup de vĂ©gĂ©tation dans un grand plateau de montagne. De trĂšs grandes lignes droites avec le vent de face Ă©videmment 😉. des rennes qui traversent la route je ne les compte plus maintenant ils sont partout ! Le temps est bien au dĂ©part mais cela ne pouvait pas durer le chopĂ© une pluie phĂ©nomĂ©nale pendant 50km. DĂšs que je m’arrĂȘte pour me ravitailler je crois mourir de froid. Je ne sais pas pouvoir je suis lĂ  mais le mental et le corps sont toujours ouf alors j’avance et je sais que ce n’est qu’une question de temps. L’arrivĂ©e est toujours au bout avec le sourire. Je prends une cabine pour me rĂ©chauffer et faire sĂ©cher tout mon matĂ©riel.

Le lendemain le temps est magnifique. Je prends la route avec grand sourire sans ĂȘtre certaine de terminer aujourd’hui jusqu’au Cap Nord. Tout se dĂ©roule bien, je passe le fameux tunnel de 6,8km dont je me faisais tout une histoire mais qui finalement se passe trĂšs bien. Par surprise, j’apprends qu’il y a un deuxiĂšme tunnel de 4,8km mais rien ne me fait plus peur maintenant 😄! Je fais un stop Ă  HonningsvĂ„g et comme je me sens super bien je dĂ©cide de terminer jusqu’au Cap Nord. 

Les belles routes me mĂšnent jusqu’Ă  la fin de mon objectif et je suis comme dans un rĂȘve. Un rĂȘve qui perd un peu de son charme Ă  l’arrivĂ©e comme Ă  Disneyland. Beaucoup de monde vient en voiture et en camping car Ă  ce fameux point le plus au Nord. Je profite de mon arrivĂ©e pour m’accorder quelques rĂ©compenses et je tiens quand mĂȘme Ă  passer la nuit ici. Ce point reste quand mĂȘme important Ă  mon voyage et je plante ma tente parmi les 30 autres ce soir lĂ . Un peu coucher de soleil, un temps radieux pour cette si belle journĂ©e. Je suis si fiĂšre de moi et je me rends compte que les peurs que j’avais pu avoir avant de partir ont Ă©tĂ© balayĂ©es tout au long de mon voyage. J’ai le coeur lĂ©ger et je profite de cette nuit ici.

Le retour 🏠

DĂ©part depuis le Cap Nord pour aller Ă  HonningsvĂ„g pour prendre le ferry. J’ai choisi de prendre l’Hurtigruten, l’express cĂŽtier norvĂ©gien pour rejoindre Finnsness. L’hurtigruten part de Kirkenes et va jusqu’Ă  Bergen. C’est un bateau super luxe mais c’est moins cher que de prendre le bus si vous y restez moins de 24heures. Au de lĂ  vous ĂȘtes  obligĂ©s de prendre une couchette et ça coute cher. J’ai payĂ© 95€ avec le petit dĂ©jeuner (que je conseille vivement) et mon vĂ©lo. La dĂ©tente est totale Ă  l’intĂ©rieur avec les jacuzzi d’extĂ©rieur ! Ma traversĂ©e dure de 6h du matin jusqu’Ă  4h du prochain matin. 

ArrivĂ©e Ă  Finnsnes j’ai 60 km pour rejoindre ma destination. J’ai louĂ© une cabine dans un coin perdu pour terminer avec 7 jours de silence complet. MĂ©ditation, yoga, marche et cela pendant 7 jours. Une derniĂšre expĂ©rience ultime de solitude en poussant un peu plus loin avec le silence. La semaine a Ă©tĂ© trĂšs trĂšs longue mais je suis trĂšs heureuse d’avoir expĂ©rimentĂ© cela. Une amie me dĂ©pose Ă  TromsĂž, le temps d’un dernier sauna je saute dans l’avion pour rentrer en France.

En conclusion, une super expĂ©rience Ă  vivre ! Toutes les peurs que je pouvais avoir avant de partir ont Ă©tĂ© balayĂ©es au fur et Ă  mesure du voyage. La NorvĂšge est un super pays pour une premiĂšre expĂ©rience Ă  vĂ©lo en solo et en autonomie. Physiquement mon itinĂ©raire n’Ă©tait pas trĂšs challengeant, c’est plutĂŽt la mĂ©tĂ©o qui peut poser problĂšme. De ce point j’ai Ă©tĂ© trĂšs chanceuse tout le voyage, j’ai presque intĂ©gralement roulĂ© en short et t-shirt. La NorvĂšge c’est Ă©galement trĂšs safe, aucun problĂšme de sĂ©curitĂ© ici. La plupart du temps je n’attachait pas mon vĂ©lo et je n’ai eu aucun vol.

J’ai aimĂ© ĂȘtre trĂšs lĂ©gĂšre sur ce que j’emportais ce qui m’a permis d’ĂȘtre trĂšs rapide sur de nombreuses parties avec le vent de face. Je suis trĂšs contente de mon matĂ©riel et je ne changerais rien Ă  part un meilleur matelas de sol.

Au niveau de la solitude, l’expĂ©rience a Ă©tĂ© intense. J’ai eu des hauts et des bas mais je suis contente d’avoir poussĂ© jusqu’au bout. Quand on regarde son voyage ensuite on est vraiment fiĂšre de soi. J’avais besoin de ces moments avec moi mĂȘme Ă  cette pĂ©riode de ma vie pour faire le point. J’ai pleurĂ©, j’ai rigolĂ© avec moi mĂȘme, je dirais que je me suis vraiment rapprochĂ© de ma vraie nature. 

J’encourage chacun Ă  partir pour un voyage solo en vĂ©lo, j’ai beaucoup appris sur moi mĂȘme. 💖đŸ€Č

Liste de mon matĂ©riel 🧳

👕 VĂȘtements :

  • 3 t-shirt
  • 1 chemise
  • 1 pull
  • 2 pantalon
  • 2 shorts
  • Sous vĂȘtements
  • Doudoune Columbia
  • Baskets de trail + tongs
  • Maillot de bain
  • Tenue pluie haut + bas Columbia
  • Sur chaussures + gants impermĂ©ables
  • 1 paire de gants chauds
  • 1 tour de cou
  • VĂȘtements du soir + vĂȘtements de rando
  • Sacs Ă  dos light
  • Une banane 🍌

đŸœïž Cuisine et toilette :

  • Bouteille de gaz
  • RĂ©chaud Optimus
  • 1 gourde filtrante Be free
  • Couteau multi tool
  • 1 cup
  • 1 assiette
  • Ravito pour 1 jour
  • Serviette de toilette Sea to Summit
  • Trousse de toilette + de soin Papier WC

🚮 VĂ©lo :

  • 1 bidon vĂ©lo
  • MatĂ©riel rĂ©paration
  • 1 anti vol
  • 1 casque
  • 1 paire de lunette 1 casquette light

â›ș Bivouac :

  • Sacs de couchage ValandrĂ© mirage (0/-6degrĂ©s)
  • Tapis de sol Nemo
  • Tente Nemo
  • 1 lampe frontale

đŸ’« Autre matĂ©riel :

  • MatĂ©riel de rĂ©paration
  • Électronique
  • Tripod
  • 2 livres
  • Papiers et carte de crĂ©dit
Catégories : Aventures

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour au site